Archiviste d’entreprise

Si la profession archivistique s’exerce essentiellement au sein des collectivités territoriales (archives municipales, départementales), il existe cependant des archivistes (appelés aussi records manager) dans le domaine privé. Bien que le métier soit moins fréquent en entreprise que dans le service public, il est tout de même nécessaire de le traiter. 

Missions

L’archiviste d’entreprise travaille pour une grosse structure qui a besoin de personnel pour gérer ses archives. Contrairement à son collègue travaillant au sein de services publics, l’archiviste d’entreprise ne possède pas le statut propre d’archiviste mais plutôt de « records manager », puisque ses missions sont amenées à varier. Cependant nous retrouvons des tâches similaires à celles du service public, comme la conservation des documents dans l’optique de les réutiliser par la suite sous la forme de preuves. Les archives, qu’elles soient publiques ou privées, constituent des preuves. L’archiviste d’entreprise participe donc à la protection des intérêts de son entreprise et est chargé de lui apporter des garanties.

Compétences

L’archiviste d’entreprise est sans cesse confronté au réel, les documents qu’il conserve pouvant servir à tout moment à l’entreprise. Etant polyvalent, l’archiviste du domaine privé est un véritable gestionnaire de l’information et du document. Il doit se tenir au plus près des actualités, puisqu’elles déterminent bien souvent l’évolution de son métier: les nouvelles technologies, indispensable à ce jour mais impensables pour ce métier il y a quelques années encore, en sont un exemple.

Conditions de recrutement

En ce qui concerne le secteur privé, le métier d’archiviste émerge avec le développement considérable du volume des archives des entreprises. Si les débuts de l’archiviste d’entreprise sont bien souvent précaires (tout comme chez son voisin du service public), les perspective d’évolution de carrière sont nettement plus intéressantes du fait de la diversité de ses activités (la partition entre archives historiques et archives intermédiaires obligent l’archiviste à s’élargir à de nouvelles missions: mise en place d’outils de gestion des archives intermédiaires, négociation des contrats avec des prestataires).

Accès au métier

la profession d’archiviste est accessible avec un BAC+2 après un DUT info-com option GIDO (gestion de l’information et des documents dans les organisations) et MLP (métiers du livre et du patrimoine).

Un niveau de BAC+3, par exemple une licence professionnelle lettres et sciences humaines ou traitement et gestion des archives et des bibliothèques permettent d’accéder à ce métier.

Sources

http://adal-lyon.fr/spip.php?article31

http://www.studya.com/formations_metiers/documentation/archiviste_entreprise.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s